une visite inoubliable

Prenez de la hauteur mais avec de bonnes chaussures

Depuis le parking, vous accèderez à l'espace d'accueil/billetterie/boutique du château de Peyrepertuse où vous pourrez prendre vos billets d'entrée pour accéder au château. De là, vous emprunterez un sentier rocailleux et grimpant qui contourne la crête et vous permettra après 15 à 20 minutes de marche d'arriver à l'entrée du château. Vous ferez attention à la roche qui peut être glissante par endroit du fait de l'érosion ou de l'humidité.

le chemin d'accès au château


a chacun sa visite


Visite individuelle ou en famille

Visite en groupe


A l'accueil, l'hôtesse vous remettra un document de visite, disponible en 7 langues,  avec votre billet d'entrée.

Vous pourrez également louer un audioguide (4 langues disponibles).

Vous pouvez soit visiter en toute liberté avec le document de visite donné à chacun avec votre billet, ou réserver une visite commentée avec une animatrice du site. 

 



Un peu plus d'histoire


Dans les années 1258-1260, la garnison de Peyrepertuse s’élève à un châtelain, neuf sergents d’armes et un chapelain.

En 1302, les effectifs augmentent sensiblement : outre le châtelain et le chapelain, on dénombre 21 sergents, un portier, un guetteur et des chiens. En 1528, la garnison est temporairement augmentée d’une trentaine d’hommes en prévision de troubles sur la frontière. Peyrepertuse perd toutefois de son importance dans la seconde moitié du siècle et son entretien en souffre. En 1597, les États de Languedoc prient « le roi de faire réparer les châteaux de Quéribus, Peyrepertuse, Puilaurens et Termes situés sur la frontière d’Espagne qui tomboient en ruine ».

En état de semi-abandon, le site semble ne pas avoir eu de rôle militaire pendant la conquête du Roussillon par Louis XIII. Avec le traité des Pyrénées signé en 1659 et le nouveau tracé de la frontière, le château de Peyrepertuse perd tout intérêt pour le roi de France.


L'architecture Royale


Barbacane, un petit ouvrage de fortification devant l'entrée du château

La porte d'entrée voûtée en arc brisé avec assommoir permettant de laisser tomber divers objets sur l'assaillant

La partie intérieure  de la porte d'entrée 


Escalier devant le logis de la garnison

Évier et tablette taillés dans le roc devant le logis de la garnison

Latrines en encorbellement sur le vide


La porte d’accès à la cour du logis du gouverneur comprennant un assommoir

L'assommoir au dessus de la porte 

Escalier menant au logis du gouverneur


Tour semi circulaire ouverte à la gorge

Aven naturel servant comme réfrigérateur, dans la construction polygonale 

Escalier dit de Saint Louis taillé dans la roche 


Saint Jordi: Fenêtre à cousiège, linteau extérieur soutenu par deux corbeaux  en quart-de rond. 

Saint Jordi, en haut du mur, corbeaux soutenant les dalles du chemin de ronde

Chapelle de Saint Jordi, point culminant du château