chateau-peyrepertuse-rouffiac-des-corbieres-cathare-aude-visite

Monument

visite-moulin-ribaute-duilhac-tourisme-unesco-patrimoine-peyrepertuse

Histoire et architecture​

Le site a été occupé dès le néolithique. Diverses trouvailles, une hache en pierre polie, tessons de poterie et une monnaie Gauloise attestant de sa fréquentation à cette époque. La découverte d’une meule en pierre et diverses fragments d’amphores et de tuiles romaines sur les terrasses au sud et à l’est du château atteste la présence d’un habitat gallo-romain au Ier s. avant J.-C.

Quelques tessons de céramique prouvent que le site est encore bien fréquenté durant le haut Moyen-âge. En 842, Peyrepertuse, est mentionné une première fois dans les textes sous la vocable de Pago Petrepertuse son nom vient du latin Petra Pertusa (la pierre trouée), il devient grâce à ses qualités défensives un chef-lieu administratif à une époque où le pouvoir est fortement militarisé. Il dépend du comté du Razès, un pagus carolingien.

Peyrepertuse, la
forteresse royale

En 1021 il est la possession du Comte de Besalù et est confié à un châtelain qui donnera naissance à la famille seigneuriale de Peyrepertuse. Dès le début du XIe siècle le castrum Peyrepertuse est sous la tutelle de Narbonne puis de Barcelone. Un premier château féodal comprenant un ouvrage défensif et une église date du XIIe siècle. Elle est la possession de la famille seigneuriale de Peyrepertuse qui contrôle tout l’ouest du territoire. En 1155 Béranger de Peyrepertuse est le vassal du seigneur Raimond, comte de Barcelone et Prince d’Aragon.

Lors de la croisade contre les Albigeois, Guillaume de Peyrepertuse se soumet sans combattre à Simon de Monfort le 22 mai 1217. Sept ans plus tard, Guillaume est excommunié par l’archevêque de Narbonne pour le non-respect de ses engagements envers le Roi. Il rejoint la révolte albigeoise de Raymond Trencavel vers 1240 mais se soumet définitivement le 16 novembre de la même année. Le château devient forteresse royale en 1239 lorsque Louis IX le rachète à Nunyo Sanche, régent du royaume d’Aragon.

visite-moulin-ribaute-duilhac-tourisme-unesco-patrimoine-peyrepertuse

Dates historiques de peyrepertuse

Après la Croisade des Barons, suivie par la croisade royale en 1226, le château de Peyrepertuse deviendra Forteresse Royale en 1258 lors du Traité de Corbeil. La construction de l’enceinte basse en forme de triangle date du milieu du XIIIe siècle. En 1242 Louis IX ordonne la réalisation d’un escalier taillé dans le roc.

Depuis sa construction, la forteresse a la fonction d’assurer le contrôle du territoire qui était hérétique et dissident par rapport au roi de France, et de faire face au roi d’Aragon, qui est une puissance ennemie.

Dés lors, Louis IX entreprend de grands travaux. En 1242, le roi ordonne la construction d’un escalier pour atteindre la partie haute de la place et fait construire le donjon San Jordy (Saint-Georges) dans les années 1250-1251. En même temps, il aménage l’ancien donjon et l’église. En 1285, au cours de la guerre avec l’Aragon, Peyrepertuse sert de résidence aux notables de Perpignan, en fuite. En 1542, le château est pris par Jean de Graves, seigneur de Sérignan, au nom de la Réforme, mais il est rapidement libéré et les coupables sont exécutés. 

Malgré le traité des Pyrénées en 1659, repoussant plus au sud la frontière, il garde une petite garnison royale jusqu’aux premières heures de la révolution française où il est définitivement abandonné.

visite-moulin-ribaute-duilhac-tourisme-unesco-patrimoine-peyrepertuse

Peyrepertuse, le grand paysage

Perché majestueusement sur les sommets escarpés des Corbières, le château de Peyrepertuse s’élève tel un gardien immémorial de l’histoire médiévale. Témoin séculaire des luttes féodales et des épopées chevaleresques, ses imposantes murailles racontent un passé chargé d’émotions et de mystères. 

Dominant les vallées environnantes, ce joyau de l’architecture militaire occitane offre un panorama à couper le souffle, où la nature sauvage se mêle à l’empreinte humaine. À travers ses tours imposantes et ses remparts vertigineux, chaque pierre résonne d’un passé glorieux, invitant les visiteurs à plonger au cœur d’une époque où les légendes prenaient vie. À Peyrepertuse, le temps semble suspendu, offrant aux âmes aventurières une porte ouverte vers l’éternité médiévale.

Château de Peyrepertuse : Une forteresse stratégique au cœur des Corbières

Du point de vue stratégique, le château domine les Corbières, et a dans son champ de vision, le château de Quéribus, le Pech de Bugarach, le Mont Tauch ainsi que, par beau temps, une vue sur la Méditerranée, quelques 40km plus loin. Couronnant l’arête rocheuse du roc de Sagnes, l’ensemble du site forme un véritable cirque de montagnes fermé par le roc de Sagnes (848 m), le Sarrat Pounchu (672 m) et la Quille (935 m).

 

Épousant sa falaise de calcaire, la forteresse de Peyrepertuse s’étend sur 300 mètres environ. Elle culmine à 800 mètres, dominant un paysage exceptionnel. Entourée de paysages grandioses, sauvages, mêlant garrigue et bois feuillus,  C’est une visite spectaculaire et riche que celle de ce magnifique vaisseau…

visite-moulin-ribaute-duilhac-tourisme-unesco-patrimoine-peyrepertuse

Les protections

La commune se situe dans le champ d’application de la Loi Montagne

La flore mais aussi la faune sont suffisamment remarquables pour que deux ZNIEFF (zone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et floristique) aient été délimitées. ZNIEFF n°2000-10 et n°2000-0001. Les ZNIEFF n’entrainent pas de mesures de protection : elles signalent et répertorient les zones spécialement intéressantes.

La commune est comprise dans le périmètre de NATURA 2000.

La commune dispose d’une Zone de Protection du Patrimoine Architectural Urbain et Paysager ZPPAUP grâce à un travail de concertation et d’implication de la population.

La commune s’inscrit dans le périmètre du Syndicat Mixte du Parc Naturel Régional Corbières – Fenouillèdes.

La commune fait partie du site classé du Pech de Bugarach et de la crête nord du synclinal du Fenouillèdes par Décret ministériel du 14 février 2017.

visite-moulin-ribaute-duilhac-tourisme-unesco-patrimoine-peyrepertuse

Les servitudes, les mesures de
protection et de préservation

0

Le 19 mars, Classement au titre des Monuments Historiques du Château de Peyrepertuse.

0

Le 6 mars, Inscription au titre de Site, des abords du Château de Peyrepertuse. Une servitude de 500 mètres s’étend à partir de là.

0

Le 14 février, Classement au titre des sites naturels par le ministère de l’environnement

chateau-peyrepertuse-rouffiac-des-corbieres-cathare-aude-visite

La candidature du château de peyrepertuse au patrimoine mondial de l'unesco

Le comité scientifique a choisi de retenir le Château de Peyrepertuse et de proposer sa labellisation afin d’intégrer la prestigieuse liste des monuments inscrits au patrimoine mondial de l’Humanité de l’UNESCO. Peyrepertuse fait partie des 7 châteaux qui, aux côtés de la Cité de Carcassonne ont pris le chemin du classement au patrimoine mondial de l’UNESCO au titre de « bien en série ».

 

Le patrimoine architectural de la commune comprend un immeuble protégé au titre des monuments historiques : le château de Peyrepertuse, site classé en 1908.