chateau-peyrepertuse-rouffiac-des-corbieres-cathare-aude-visite

Le village de Duilhac sous Peyrepertuse

Histoire de Duilhac
sous peyrepertuse

Enserré entre deux murs de calcaires crétacés plissés par les Pyrénées, le terroir de Duilhac n’est que montagnes. Aussi ses habitants ont reçu le surnom de « Sauta-rocs » (saute-rochers).

Construit sur un éperon rocheux, le village de Duilhac domine un petit cirque où se sont concentrées presque toutes les parcelles cultivées, actuellement en vignes. Cité en 1115 sous le nom de Dulachum, d’origine médiévale, il est caractérisé par les maisons en amphithéâtre entourant une église romane. 

Duilhac est un village ecclésial : il s’est développé autour de l’église et sous sa protection. une enceinte partiellement conservée avec sa porte le protégeait et délimite le fort ou partie fortifiée du village. Autour du fort se développent plusieurs faubourgs en occitan “barris “.

chateau-peyrepertuse-rouffiac-des-corbieres-cathare-aude-visite

*En France, c’est à partir des années 1950 que le tourisme prend son essor avec l’accession à l’automobile et que
les grandes vacances avec des longs départs en juillet-août deviennent un rituel mais il faudra attendre 1979 pour
qu’un Français sur deux parte en vacances. Ceci, c’est évidemment l’héritage de 1936, qui a été un formidable
déclencheur de la société des loisirs telle qu’on la connaît aujourd’hui.

chateau-peyrepertuse-rouffiac-des-corbieres-cathare-aude-visite

La période médiévale de Duilhac

Durant la période médiévale, le village de Duilhac et son château de Peyrepertuse deviennent le centre de l’ancienne seigneurie du Peyrepertusès (en occitan Pèirapertusés) qui veut dire Pierre percée. L’histoire du village Duilhac et du Château de Peyrepertuse est étroitement liée, indissociable. Celui-ci voit son statut évoluer en fonction des possessions des différents Seigneurs qui l’occupent et des conflits qui ébranlent le territoire du Pérapertusès jusqu’à sa possession par le Roi de France.

Après la Révolution, Duilhac devient une petite commune rurale, agraire dénombrant jusqu’à 300 habitants répartis entre le centre du bourg et les bergeries alentour. On y cultive l’olive et la vigne et on y exploite quelques têtes de bétail.

visite-moulin-ribaute-duilhac-tourisme-unesco-patrimoine-peyrepertuse

De nos jours

En 1975 le village ne compte plus que 97 habitants et ne tirant plus que de faibles revenus agricoles, décide de tirer partie de son potentiel touristique*. Une demande appuyée par le Conseil Municipal, dont l’objet à pour projet le changement de nom dudit village, reçoit un avis favorable le 31 janvier 1975 par le Sous Préfet de Narbonne : Duilhac se nomme désormais “Duilhac-sous Peyrepertuse”.

Aujourd’hui le village compte 130 Duilhacais et Duilhacaises (dernier recensement de la population en janvier 2024).Il tant à garder un équilibre entre son identité rurale chère aux hommes et aux femmes travailleurs (euses) de la terre tout en se faisant hôte de qualité, passeur d’histoire et protecteur de son patrimoine. Au cœur d’une nature sauvage et préservée, le village s’offre à vous et vous accueille avec bienveillance, discrétion et plénitude.

Le fort

Le village conserve son centre médiéval appelé le « Fort » correspondant aux murailles du bourg fortifié probablement au XIVème siècle. Des vestiges de cette enceinte polygonale sont encore bien perceptibles notamment au sud de l’église où l’on peut voir un fragment de mur percé d’une porte en plein cintre aux claveaux bien appareillés d’un grès blond.

Dans le mur de soutènement de la rampe du « Fort » est placée une croix de mission en fer forgée, réalisée comme l’atteste l’inscription par Pla Alexis, maréchal-ferrant du village, en 1855. C’est une croix « aux outrages » comportant les instruments de la Passion du Christ : lance, tenailles… Sur les principaux chemins partant du village sont également placées des croix de rogations : la Crotzeta, croix latine en grès, sans doute médiévale, sur l’ancien chemin de Cucugnan ;la croix de l’Amourié, sur l’ancien chemin de Saint-Paul et du château.

visite-moulin-ribaute-duilhac-tourisme-unesco-patrimoine-peyrepertuse
visite-moulin-ribaute-duilhac-tourisme-unesco-patrimoine-peyrepertuse

La fontaine de Duilhac

En bas du village, sortant du rocher, se trouve la fontaine de Duilhac.Elle est ornée vers 1960 d’un vers de Ronsard : « Quiconque en boira qu’amoureux il devienne ».
Au début du siècle, les oliviers étaient encore nombreux dans la vallée du verdouble, et l’huile d’olive était consommée. La récolte des olives se faisait en hiver. Cette récolte pénible dont la tâche incombait aux femmes qui se gelaient les doigts dans le givre ou parfois la neige. Les olives étaient portées au moulin à côté de la fontaine désormais auberge ( on y voit encore à l’intérieur, les vestiges du pressoir, mécanisme et meules). On utilise l’eau sans doute celle de la fontaine que l’on faisait couler dans des jarres afin de recueillir l’huile à sa surface. Elle prend sa source sur les hauteurs du village et à la réputation d’une eau pure très rafraîchissante

L’église Saint-Michel

Donnée en 1115 au prieuré de Serrabone (Pyrénées-Orientales) en même temps que celle du château de Peyrepertuse, l’église Saint-Michel dépend toujours de Serrabonne en 1404. Cependant, en 1355 et 1360, il y avait un seul curé pour desservir les églises du village et du château. 

C’est un édifice à nef unique en berceau brisé avec deux niches, au Nord et au Sud. Son abside semi-circulaire est voûtée en cul-de-four.Elle abrite deux autels dédiés à saint Sébastien et à la Sainte-Vierge, dès 1659. Au XIXè, deux chapelles sont ajoutées, puis en 1866 un clocher-porche, côté Sud, sur lequel la porte romane fut replacée. La clef est décorée d’une croix tréflée et de trois rosaces. Au-dessus, on trouve quatre écus pleins, deux anges sculptés et une inscription gothique. 

visite-moulin-ribaute-duilhac-tourisme-unesco-patrimoine-peyrepertuse
visite-moulin-ribaute-duilhac-tourisme-unesco-patrimoine-peyrepertuse

La cloche

Elle est inscrite et classée au titre des objets protégés depuis le 30 septembre 1911 (source : ministère de la culture, plateforme ouverte du patrimoine). Elle fut créée en 1622 et comporte des inscriptions latines: XPS vincit XPS regnat XPS imperat nos defendat ab omni malo. Anno Dni 1622 MLP. Inscription (illisible) : (dans les écussons de forme ovale)

Les jardins

En contrebas du village, longeant la RD 14 le long d’un sentier arboré et ombragé se trouvent de petits lopins de terre, entourés de murettes en pierres sèches, arrosés par de petits canaux et écluses d’irrigation, travaillés par les habitants. chacun possède une petite parcelle où l’on cultive essentiellement des produits maraîchers. On y accède depuis le village par un sentier balisé en jaune ou par le col de la croix du dessus. Les jardins indissociables du village sont exploités depuis toujours”, les anciens du village y avaient leurs habitudes.

En témoigne la ruine du moulin à farine de Prat construit vers 1783 par Antoine Deloupi habitant de Duilhac Qui fît une demande d’inféodation de l’eau de la fontaine appartenant au Roi en tant que seigneur de Duilhac; Les habitants protestèrent car ils utilisaient l’eau de la fontaine pour arroser les jardins, ils furent déboutés.

visite-moulin-ribaute-duilhac-tourisme-unesco-patrimoine-peyrepertuse
visite-moulin-ribaute-duilhac-tourisme-unesco-patrimoine-peyrepertuse

Arbre remarquable

Le long de la D14 aux abords de l’ancienne cave coopérative, se trouve un vieux chêne vert (Le Chêne vert ou Yeuse (Quercus ilex) une espèce d’arbres à feuillage persistant de la famille des Fagacées, présent sous forme de bois clair et garrigues essentiellement présent dans les régions méditerranéennes).

Ayant sans doute plusieurs centaines d’années, son âge ayant été estimé à environ 300 ans, il est dit “arbre remarquable”, la commune désirant le faire inscrire officiellement comme tel auprès de ce label décerné par l’association A.R.B.R.E.S. qui le décerne à des arbres exceptionnels par leur âge, leurs dimensions, leurs formes, leur passé ou encore leur légende. 

Ces ligneux représentent un patrimoine naturel et culturel qui doit être conservé.

visite-moulin-ribaute-duilhac-tourisme-unesco-patrimoine-peyrepertuse
visite-moulin-ribaute-duilhac-tourisme-unesco-patrimoine-peyrepertuse
visite-moulin-ribaute-duilhac-tourisme-unesco-patrimoine-peyrepertuse

Contextes démographiques et économiques

La dynamique de développement local sur le territoire du sud des Corbières est liée à la réorganisation de l’économie viticole. Les orientations du développement poursuivent cette consolidation des ressources économiques et humaines du territoire par une structuration plus affirmée d’un tourisme culturel. Cette posture a permis et permet encore d’inverser un déclin démographique par un apport de nouveaux résidents constitués majoritairement de jeunes générations d’actifs.

Ce phénomène constitue un trait majeur des ressources humaines du département de l’Aude (30 à 35 % de 20-35 ans // 9 à 15 % de + de 60 ans) et impacte notre territoire des hautes corbières dans des proportions comparables. Ce qui est valorisé c’est l’orientation de villages vivant à l’année plutôt  qu’un choix plus résidentiel et de villégiature. 

Un développement fondé sur la valorisation du patrimoine qui a démontré récemment sa forte résistance face à la crise économique en complément des activités viticoles. Même si la commune et le territoire ne comportent pas de tissu d’entreprise réel, la fréquentation touristique estivale forte permet le maintien de commerces et de services de proximité tout au long de l’année.

RPI Regroupement Pédagogique Intercommunal :

Les regroupements pédagogiques intercommunaux (RPI) permettent à plusieurs communes, notamment en milieu rural, de se réunir pour l’établissement et l’entretien d’une école. Chaque école réunit les élèves de plusieurs communes par niveau pédagogique.

L’école publique élémentaire de Duilhac regroupe 4 communes: Duilhac, Rouffiac, Cucugnan, Soulatge. 

Elle compte environ 22 élèves du niveau primaire, de la maternelle jusqu’au CM2. Construite depuis peu, elle dispose de tout le confort d’éléments pédagogiques modernes. Une liaison par minibus assure le transport des écoliers.

visite-moulin-ribaute-duilhac-tourisme-unesco-patrimoine-peyrepertuse

Associations

Café associatif : 7 bis rue de L’ Ecole

 ✆ 04 68 58 49 37

Tennis Club : Aire de loisirs Présidente madame Bonat Janine

 06 18 89 87 59

Au coeur de notre sensibilité:Présidente Madame Rouchon Christelle

 06 76 93 92 51

AICA : Association intercommunale Chasse Agréée: 2 rue de l’école.

Gazette communale :

Disponible en mairie aux horaires d’ouverture 8 chemin du fort ou par Mail sur simple demande: mairie@duilhac.fr ou via L’application Panneau Pocket