chateau-peyrepertuse-rouffiac-des-corbieres-cathare-aude-visite

Le moulin de ribaute

visite-moulin-ribaute-duilhac-tourisme-unesco-patrimoine-peyrepertuse
visite-moulin-ribaute-duilhac-tourisme-unesco-patrimoine-peyrepertuse

Histoire du moulin de ribaute près de peyrepertuse

Le Moulin de Ribaute se situe sur la rive droite du Verdouble affluent de l’Agly qui dans sa course, traverse la plaine qui va de Rouffiac jusqu’à Estagel en passant par Duilhac où il se déverse en cascades, creusant dans les rocs calcaires des marmites offrant ainsi  aux visiteurs, un décor époustouflant de nature sauvage préservée et de torrents se  terminant calmement dans le lac, lieu incontournable de baignade, surveillé selon période.

C’est en l’an IX de la république ( aux environs de 1799) que fut construit, en maçonnerie, le Moulin de Ribaute par François Cartade qui l’exploita jusqu’à sa mort en 1826. Ancien moulin à farine, il était accessible ( par rapport aux autres moulins de la commune Prat et balbonne)  et  équipé de deux paires de meules.

Il devint de ce fait, un moulin très prisé de la clientèle. Emporté par une crue, il fût reconstruit en planche vers 1806 puis en pierres et était en parfait état en 1816. Repris plus tard par un membre de la famille, le moulin  paraît ensuite changer  de propriétaire.

En 1846, le Moulin de Ribaute est habité par 3 hommes associés : François Crouzet, Jean Lauret et Joseph Campanera scieurs à la mécanique, le moulin devient une scierie que l’on actionne par la force hydraulique. En 1851, le recensement de la population ne mentionne plus que Francois Crouzet et Paul Isard meunier; Le Moulin de Ribaute semble reprendre peu à peu  son activité de moulin à farine puisque qu’une autorisation fut donnée le 3 juin 1850 pour deux paires de meules dont une pour le Moulin de Ribaute.

En 1861 le dénombrement de la population indique un “moulin et mécanique” habité par Paul Amiel.

Le Moulin de Ribaute paraît ensuite laissé à l’abandon.

Source : synthèse du texte de Monsieur Marc Bouyssou tirée des recherches effectuées par lui même des archives départementales de l’Aude (5107NUM/AC123/1D1) -( 107NUM/AC123/1D3), des registres de l’état civil.

visite-moulin-ribaute-duilhac-tourisme-unesco-patrimoine-peyrepertuse

Vous êtes en site classé*

Consignes de sécurité

Site naturel classé et protégé par décret ministériel du 14/02/2017

Tenez votre chien en laisse

Respectez la faune et la flore

Défense de fumer

Camping caravaning interdit

Tous feux interdits

Respectez le silence et la tranquilité du lieu

Ne pas jeter de déchets dans la nature, ramenez-les merci

Baignade interdite en amont du barrage

Danger, attention aux chute de pierres !

Baignade surveillée selon périodes et uniquement dans la zone délimitée

Ribaute, un aménagement
éco-touristique unique

Le moulin de Ribaute, jadis moulin à farine, perd cette fonction et tombe peu à peu dans l’oubli. Sa bâtisse, qui autrefois se dressait fièrement le long du Verdouble perd de son attrait pour ne devenir qu’une ruine qui s’accroche avec force et qui voit s’écouler devant lui les grands changements de notre société tels que la « révolution industrielle » est le passage d’une économie fondée traditionnellement sur l’agriculture à une économie reposant sur la production mécanisée à grande échelle de biens manufacturés dans des entreprises.

Il restera le témoin d’une richesse culturelle de notre village, de notre patrimoine, un présent du passé. Il devient toutefois, un lieu de baignade réputé mais victime de sur fréquentation, c’est la raison pour laquelle, la commune de Duilhaen collaboration avec les partenaires comme Le Département de l’Aude, les services de l’Etat, La Région Occitanie et ANCT l’ Agence Nationale de la Cohésion Territoriale, entreprend de valoriser le site naturel du Moulin de Ribaute gorges du Verdouble.

Ainsi émerge le nouveau projet d’aménagement écotouristique mettant l’accent sur une volonté de conservation et de valorisation du patrimoine, de conservation et de respect de la biodiversité et l’accès à un tourisme durable respectueux de l’environnement.. Pour cela, le site est repensé dans son entièreté et des travaux d’aménagements voient le jour à l’aube de l’année 2024. Des sentiers de randonnée au départ du village, empruntant des chemins traversant les allées ombragées des jardins puis suivant le cours du Verdouble vous mènent jusqu’au site.

Présents depuis de nombreuses années ils sont désormais mis en valeur et incitent le visiteur à contribuer à la préservation du site en laissant son véhicule sur les parkings gratuits du village, profitant d’une balade pédestre pour découvrir les nombreux atouts du village, de sa faune et de sa flore à la découverte de son patrimoine.